Celui qui médit et celui qui l’écoute sont également coupables.*

Je fais l’expérience depuis quelques années maintenant, un peu plus qu’avant depuis mon retour sur mon île, de la capacité des gens à colporter rumeurs, ragots, et autres bêtises. J’ai beau savoir, je n’arrive décidément pas à m’y faire, ni à m’adapter à cette spécificité humaine. Car île = microcosme = plus forte concentration de stupidité.  

J’aimerais toutefois comprendre comment les gens peuvent ressentir le besoin de répéter des choses sorties de leur contexte, en sachant qu’elles vont blesser, voire provoquer des fractures (au sens propre comme au figuré), ou semer la zizanie. Pourquoi diable commettre de tels actes ? Pour le bien des gens ? Non. Quand vous rapportez des propos hors de leur contexte, ce n’est pas bien intentionné, c’est faux. C’est tout sauf bien intentionné. 

Surtout si au passage, vous rajoutez quelques mots et changez le sens de la phrase. 

Et pourquoi, dites moi, pourquoi, les gens écoutent-ils, et croient tout ce qu’ils entendent ? Sans remettre en cause la cohérence, la vraisemblabilité. POURQUOI LES GENS SONT-ILS SI STUPIDES ? 

Exemple : tout au long des dernières années, diverses personnes se disant bien intentionnées, m’ont répété des propos peu flatteurs qu’auraient tenus des personnes de mon entourage professionnel à mon égard. Qu’ai je fait ? Et bien, aussi FOU que ça paraisse, j’ai balayé les propos d’un revers de main en disant, je ne veux pas savoir, tout le monde parle sur tout le monde, je m’en fiche. Et je n’en ai pas parlé aux personnes incriminées, parce que j’avais mieux à faire. Et surtout, je suis lucide : tout le monde parle, tout le monde sans exception, parfois sous le coup de l’énervement et ça n’amène rien de bon de le répéter. Heureux les ignorants. 

Naïve que je suis, je pensais que les gens faisaient pareil .

Que nenni, j’ai appris à mes dépens que les gens non seulement écoutent, mais en plus croient ce qu’on leur dit, et ensuite te mettent au bûcher pour une phrase que tu aurais dit, je dis bien aurais, car jusqu’ici je n’ai eu droit qu’à des inventions magnifiques, ou à des phrases tronquées ou carrément transformées. Exemple vécu : « je n’aime pas manger ici le midi car je n’ai pas envie d’entendre les histoires des uns et des autres, je préfère prendre l’air » est devenu: « je ne mange pas là car ce sont toutes des commères ». MAGIQUE, n’est ce pas ?

De la même manière, mon « ah elle a ça ? mon mari a eu ça aussi il y a quelques années, on l’avait vu à la radio, mais ça s’est réglé » est devenu « mon mari a eu la même chose qu’elle, il n’a pas été arrêté par le médecin lui, ce n’est pas si grave ». J’aimerais comprendre. Comment arrive-t-on à une telle transformation vraiment. 

Le pire étant que quand on ose remettre en cause la bonne foi de la personne qui répète/invente, on se heurte à des « oui mais il n’y a pas de fumée sans feu ». 

Ceci dit, j’aimerais quand même ajouter que quand bien même les dits propos avaient été avérés, y a-t-il un intérêt à tout répéter. Perso, j’entends au quotidien des gens médire de leurs amis, conjoint, ou chef, et jamais, au grand jamais il ne me vient à l’esprit d’aller tout rapporter. 1/parce que ça blesserait de manière inutile 2/ personne n’est au dessus de ça, que celui qui n’a jamais parlé dans le dos de quelqu’un sous le coup de l’énervement me jette la première pierre 3/ mais sérieux ça sert à quoi ???

Je serai un chouïa croyante, je me dirais que c’est l’oeuvre de Satan qui rôde et cherche à semer la zizanie. MAIS NON , c’est juste la STUPIDITE collective. 

Si vous avez une meilleure réponse, je vous écoute. 

En attendant, je vais aller boire de l’alcool pour tenter d’oublier que je fais partie de cette espèce stupide qu’est l’espèce humaine. 

 

*proverbe français

Laisser un commentaire