Le long fleuve pas tranquille de la vie 

Je sors du silence pour parler d’un truc qui me défrise depuis quelques jours sur la toile. Moi qui ne lit pas beaucoup de blogs ces dernières années, je ne cesse de voir dans mon fil d’actualité Facebook des articles sur « Le deuil de la femme que j’étais avant d’être mère », « je ne supporte pas mes gosses en vacances », « les parents sont bien plus débordés que les autres », etc etc etc, tout ça en mode semi-geignard semi-fier comme un paon.

C’est insupportable. Sérieux. La vie est faite d’étapes. A chaque chose son temps, on grandit, on vit, on avance et un jour, attention spoiler Alert: à la fin, on meurt.

Franchement, vu le temps que me prennent mes gosses, j’ai même pas le temps de regarder derrière moi et de larmoyer sur ma vie passée qui me manquerait. Parce que ca ne me manque pas. J’ai vécu des choses formidables, à 18 ans, à 25 ans, à 35 ans, mais voila c’était des choses qui allaient avec mon âge, avec ces époques de ma vie. Des choses qui seraient totalement inappropriées pour moi aujourd’hui, franchement,tu me vois arriver le matin au bureau directement après une soirée en boite de nuit, sans avoir dessaoulé ? Ou me faire un bain de minuit en fumant des joints avec des copains tout en chantant des génériques de dessin animé ? Non. Vraiment, chaque âge ses « loisirs » si l’on peut dire.
On a en bien profité. Des voyages, des sorties, des cinémas plusieurs fois par semaine, des apéros après le boulot 5 jours sur 7, qui se prolongeaient bien souvent en resto. Ouais, c’était sympa. Mais ça ne me manque pas. Ca ne me manque pas de vivre dans un 38m2, de monter 4 étages avec mes courses, d’être locataire et de supporter le bruit des voisins, de gagner 2 fois moins d’argent, non décidément ma vie je l’aime comme elle est aujourd’hui.
Je l’aimais aussi à l’époque, parce qu’elle était en accord avec ce que j’étais.

Et puis, ces complaintes sur le temps libre. Ah oui, le fameux temps libre. Moi aussi, au début je me disais mais c’est bizarre, comment il peut être 21h, j’ai regardé l’heure tout à l’heure il était 6h ????!!!! Moi aussi, je me suis beaucoup dit « mais attends, qu’est ce que je faisais de tout ce temps libre avant ??? ».
Et en fait, j’ai un début de réponse :
D’une, la nature est bien faite, et te rend un peu amnésique quand tu as des gosses. C’est simple, d’abord tu oublies la douleur de l’accouchement, ensuite tu oublies ce que tu pouvais faire de si intéressant avant, et tu en arrives même à oublier que tes gosses t’ont rendue marteau, une fois qu’ils sont plus grands. Si, si, ma mère est persuadée qu’on était des enfants sages et parfaits, j’ai le témoignage de ma grand mère pour la contredire, preuve qu’avec les années, le parent oublie les pires moments, pour ensuite mentir aux futurs parents en leur disant que « c’est que du bonheur ! ».Ne les blâmez pas, ils ont perdu la mémoire, ce n’est pas leur faute.
De deux, et bien on ne faisait pas tant de choses que ça. On se raconte qu’on partait à l’improviste en camping, qu’on faisait des trucs de dingue, mais en réalité ça n’est pas arrivé si souvent. La vérité, c’est que le temps que je passe aujourd’hui à ranger, laver, crier, en voiture entre le boulot, la crèche et l’école, je le passais autrefois….à boire et dormir. Ouais.Bon.

via GIPHY

Enfin bref. Tout ça pour dire, faut vivre dans le présent, pas dans le passé. Et ouais, ta vie d’avant est finie, welcome ta vie de maintenant, elle est pas si dégueu et elle te rapproche de ta vie d’après, celle où tu boiras des mojitos pendant que tes gosses feront le ménage à ta place, et que tu pourras leur foutre la honte pendant leurs soirées d’anniversaire. Profite de ces moments rares, de ces moments magiques où la petite dernière rigole à ta moindre grimace, te fait des bisous tout le temps, et te regarde comme si tu étais son Dieu vivant. On ne pourra pas rembobiner….Sur ce, je m’en vais ramasser le morceau de banane écrasée que je viens d’apercevoir sur le sol de la cuisine. Allez…

via GIPHY

3 Replies to “Le long fleuve pas tranquille de la vie ”

  1. Bon le seul souci c’est quand le père de tes enfants a soudain envie de re passer sa vie à boire ou fumer des joints jusque pas d’heure et vivre chez ses parents. C’est moins drôle. Mais dans l’absolu oui je suis d’accord arrêtez de nous casser les ovaires avec le bon vieux temps !!!

  2. C’est même carrément pas drôle. J’ai le droit de dire que c’est un peu un abruti ou pas ? *hug*

  3. oui tu as le droit. Moi j’ai pas le droit, il me l’interdit ‘:(

Laisser un commentaire