Le bonheur occupe tout mon temps

certains d’entre vous se sont enqueris de nos nouvelles, ne voyant aucun billet poindre ici. Je les remercie de leur sollicitude.

Mais voilà, force est de reconnaître que les journées sont trop courtes, que 2 bras ne suffisent pas, et que ces temps-ci, c’est à peine si j’ai le temps d’aller aux water alors bloguer, ça relève du fantasme. La vie à 4 c’est merveilleux, c’est des rires d’enfant le matin et le soir (parfois la nuit aussi quand numero 2 se réveille et pense que c’est le bon moment pour jouer). C’est aussi des moments où on se sent dépassés, avec ses sacs de course et ses deux gosses sur les bras. A la plage avec mes sacs, ma natte à porter et mes deux adorables enfants…

Quel bonheur de les voir jouer ensemble, déambulant dans le couloir en riant à gorge déployée. Quel bonheur d’avoir fait fi de nos peurs pour avoir ce deuxième petit bonheur.


C’est tellement différent et semblable à la fois. Elle lui ressemble tellement au même âge. Mais elle n’a pas eu à affronter le jeun, le bloc opératoire, les séparations d’avec sa mère. Nous non plus. Comme dans un rêve. Parfois on s’en veut, de ne pas avoir pu offrir ça aux deux, bien qu’on sache que ce n’est pas de notre faute.

L’important c’est qu’elles soient heureuses toutes les deux aujourdhui, certes.Meme si certains jours sont plus durs que d’autres pour le Mogwaï. Même si souvent, mon cœur se brise à l’idée de ce qu’elle aura peut être  à affronter. C’est un mal invisible pour les autres, personne ne se doute. Quand les gens la voient, ils ne voient que la petite fille espiègle, pleine de vie, si futée et sure d’elle. Ils ne voient pas les interrogations, les inquiétudes, les incertitudes, les cicatrices…

Entendons nous bien: il y a des conditions bien pires. Nous sommes des chanceux.

Mais le pensera-t-elle, elle, quand elle sera en âge de comprendre vraiment ? Arriverai-je à lui faire penser ainsi ? Que malgré ce tour que la vie lui a joué, elle fait partie des chanceux ?  Je l’espère. J’y travaille chaque jour. Pour qu’elle et sa sœur se sentent liées, jamais désavantagées l’une par rapport à l’autre, qu’elles se sentent aimées chacune d’un amour sans faille, pour qu’elles puissent se soutenir plus tard envers et contre tout.

En attendant, nous avançons, elles avancent, vers leur avenir, d’un pas bien décidé  ! 

L’année qui s’est écoulée a été belle, remplie d’amour et de sourires. Déjà plus d’un an que le Koala a montré son nez. Elle marche, elle court, elle suit sa sœur dans tous ses mauvais coups, elle plaque les chats…et nous voilà à un nouveau tournant de notre vie. Bientôt nous pourrons voyager, vadrouiller. Pas trop loin. Mais quand même.

13 Replies to “Le bonheur occupe tout mon temps”

  1. MelleMissIsa dit :

    ca fait plaisir à lire en tout cas

  2. chouvelle dit :

    si ça peut te rassurer, je suis l’heureuse détentrice d’une énorme cicatrice sur le ventre, unique vestige d’un cancer à l’âge d’1 an 1/2. Je ne garde que de vagues souvenirs de l’hôpital (ou plutôt du suivi pendant plusieurs années). Cette cicatrice fait partie de moi, les quelques fois où je m’en suis plaint, môman balayait tout ça d’un lapidaire « tu as eu une grave maladie et tu t’en es sortie, tu as eu de la chance. »
    Je n’y pense jamais, cela a conditionné un peu mon enfance (contrôles médicaux, regards extérieurs de ceux qui savaient, etc), mais aujourd’hui c’est un souvenir flou, que ce soit pour moi ou pour ma famille.
    Je n’aurai jamais un ventre extra plat, ni un ventre de femme enceinte parfait ET CE N’EST PAS GRAVE.
    Good luck au Mogwaï :)

  3. Merci :-) elle a en effet de bien belles cicatrices aussi. C’est une condition qu’elle aura à vie et qu’elle ne pourra malheureusement pas oublier car elle a un traitement à suivre , mais au moins comme tu dis elle ne se souviendra pas des séjours à l’hôpital et des chirurgies ! Elle se souviendra surtout des câlins !

  4. Quel plaisir de te relire ! Surtout pour de belles nouvelles comme celles-ci. Je plussoie Chouvelle : ma sœur a été opérée du cœur à 3 ans, magnifique cicatrice, suivi attentif depuis, elle n’a aucun souvenir de l’hôpital, et depuis 30 ans nous célébrons le fait d’être en vie par une fête « de la cicatrice ». C’est une occasion supplémentaire de faire la fête ! J’espère que les suites de ta fille seront aussi douces… Bon(s) voyage(s) !

  5. Merci marixtu ;) elle ne pourra jamais oublier car le chemin est encore long et ça fera partie de son quotidien…bref c’est compliqué, mais elle sera heureuse, c’est sûr ^_^ on s’en assurera. Je vais essayer de bloguer plus souvent mais pas facile de trouver le temps !!

  6. Effectivement elle n’oubliera jamais. Je lui souhaite tout le bonheur du monde. Au plaisir de te lire.

  7. Et oui, le bonheur est quelque chose qui se décide et se vie, j’aime beaucoup votre philosophie de vie !

  8. Ton article est très touchant et plein d’amour ! J’aime beaucoup. Tes filles ont l’air tellement adorables ! Bonne continuation à vous tous :)

  9. Qu’il est agréable de lire ça, tant mieux !

    Merci pour ces quelques lignes et pour ce soleil que tu apportes chez nous.

  10. C’est très doux de te lire ! Très agréable et pleins d’amour à donner. Du moins c’est le ressenti que j’ai eu en te lisant ! Je vous souhaite à toi et ta famille pleins de belles choses, de beaux moments pleins de rire !

  11. solange dit :

    Quelle jolie nom d’article que tu as trouvé ;)

  12. Quel chouette surprise au retour de 4 mois de congés mat’ de te lire ! Je n’y croyais plus ;-) en cliquant sur le lien de ton blog (reprise très très cool) et siiiiiii ! Alors moi j’te souhaite tout plein de bonheur et de continuer à n’écrire qu’un article par an si cela signifie que tu ne touche pas terre de plaisir ! Ici on s’acclimate à 4, et je commence à savourer notre nouvelle vie, pleine de rebondissements, certes, mais pleine de bisous, de calins, d’amour et de connerie !

  13. Si le bonheur occupe tout ton temps alors tu es pardonnée, profite bien de tes petiots, ça passe si vite!

Laisser un commentaire

Entrez Captcha ici : *

Reload Image