Allo maman bobo

Ce n’est pas facile de travailler et d’être maman.
En tous cas pour moi, certains jours c’est un déchirement.
Mon Mogwai est malade. Depuis 2 jours, c’est la fête aux poussées de fièvre. Note qu’on a connu bien pire en 15 mois, certes.
Bref. Mon bébé d’amour est toute patraque. Dans ces cas là, une seule pensée, tout mon être, toute mon âme me hurlent que sa place est avec moi, pas à la crèche, pour que je la dorlote, pour qu’elle puisse téter autant qu’elle veut pour se réconforter.
Mais quand on ne peut pas, que c’est dur…mardi midi j’ai du repartir travailler en la sachant fiévreuse et patraque, ça m’a pourri l’après midi. Consolation, le z’homme a pris l’initiative de la récupérer à ma place, un peu plus tôt pour qu’elle soit vite au chaud dans le nid.
La nuit fut ponctuée de fièvre, de réveils grognons, le Mogwaï restera donc à la maison avec maman ( la crèche n’accepte pas les enfants dépassant 38°C à l’entrée, et ils ont bien raison).
Et hop, un jour de congé à poser. Les jours enfant malade, tu dis ? Connais pas, on n’en a pas.

Peu importe, je me suis sentie à ma place, c’est là que je devais être, à chouchouter ma puce -qui refuse de manger du solide depuis qu’elle est malade-C’est là que l’allaitement long est utile, mademoiselle tète plus que d’habitude, ainsi elle se nourrit quand même. Bref, quand je vois le temps passé dans mes bras pendant cette journée, je me dis qu’en effet, dans son état, elle n’avait rien à faire ailleurs qu’avec moi, qu’elle guérira plus vite à la maison.

Malheureusement, notre société ne voit pas les choses de cet œil, bon nombre d’entre nous doivent essuyer des réflexions, ou parfois même des refus. Les petites piques sur le fait qu’on soit deux parents et que le papa pourrait aussi garder l’enfant.
C’est d’ailleurs ce que nous avons décidé pour le lendemain, le z’homme reste à la maison à son tour. On sait tous les deux qu’elle serait mieux avec moi pour pouvoir téter à volonté mais c’est ainsi. Pour éviter les remarques, pour éviter d’être mal vue…

Que les ultra-féministes et les carriéristes aillent voir ailleurs, j’ai fait un enfant pour m’en occuper,pas pour le refiler quand ça m’arrange, j’ai fait un enfant et je veux jouer mon rôle de mère à 100%.
Ça n’a rien de sexiste, ça n’a rien de rétrograde, c’est le plus beau métier du monde,et il reste malheureusement toujours aussi mal reconnu.
J’aime bien mon boulot, mais j’aime bien plus ma fille. CQFD.

5 Replies to “Allo maman bobo”

  1. Ahlala, qu’est-ce que je comprends. Jamais aucune réflexion au bureau, mon boss est père de trois enfants et lui et sa femme se partagent les tâches, toutes les tâches. Mais malgré tout, il y a des fois où… L’année dernière, pour l’hiver calédonien, nous avons décidé, au dernier moment de filer vers l’été métropolitain. J’ai donc pris des congés anticipés… Belle erreur ! Ma puce n’est pas souvent malade, mais nous a fait la dengue récemment, une bonne carabinée, du coup 7 jours à la maison (sans compter les week-ends). Résultat : aujourd’hui, cela fait presque un an que 0 vacances et je n’ai qu’1.28 jours de congés à prendre… Mais quoiqu’il arrive, vacances, pas vacances, quand ma puce est malade, j’aime être auprès d’elle…et souvent, elle guérit bien plus vite quand elle peut récupérer au chaud dans son petit cocon ! Bon rétablissement au Mogwaï ! et bon week-end retape ! ;-)

  2. Arkadia dit :

    Année 2013……il a fait tellement pourri que j’ai battu des records en terme de prise de jours et congés. La varicelle a anéanti mon joli mois de mai :)
    On a réussi à s’alterner avec mon mari mais lui en tant que profession libérale a fait un mois de la loose en terme financier j’ai essayé de sauver les meubles de mon côté étant déjà dans un placard professionnel (j’ai gardé mon temps plein) ……
    Nous assumons tous les deux les enfants de la même manière. Je suis devenue invisible pour ma hiéharchie, je m’en fout royalement, nous sommes là quand ça ne va pas bien, je les garde au chaud.

  3. C’est bizarre, chaque parent a droit à 3 jours de congés pour enfant malade par an. (non-rémunérés sauf en Alsace-Moselle).
    Dans notre boîte, ils les acceptent sans aucun soucis.

  4. Et non rien de bizarre, en Caledonie nous n’avons pas le même droit du travail qu’en Métropole…cependant
    Comme toi je peux prendre en Non rémunéré mais je n’en ai pas leśmoyens en ce moment, ça fait un gros trou dans le budget alors les CP c’est mieux.

  5. Marion, ah oui la dengue ça pardonne pas ! si en plus vous l’aviez eu aussi, bonjour la cata !

    Arkadia : je pense qu’on doit partager le même point de vue sur la place du travail et la famille…

Laisser un commentaire