Ces hommes de Cro-magnon qui vivent parmi nous

Ils sont encore nombreux c’est vrai. Ces hommes qui ne lèvent jamais le petit doigt chez eux. Qui mettent les pieds sous la table, et exigent que le repas soit servi à heure fixe, peu importe que madame travaille.

Chaque fois que j’en croise, je suis étonnée, et pourtant, ils sont encore nombreux. Et pour cause, certaines femmes élèvent leurs fils ainsi, pour qu’ils pensent que les tâches ménagères sont des choses exclusivement féminines.

Combien de fois ai-je entendu un « t’en as de la chance » après que le z’homme se soit levé pour servir l’apéro, ou commencer à débarrasser. A tel point que j’en ai honte parfois, on dirait que je ne fous rien, c’est dramatique. Alors euh non, je fais des choses hein, bon ok, depuis qu’on a engagé une dame pour faire les travaux de ménage, je reconnais que je me foule moyen. Mais ça n’empêche que je cuisine, moi. Lui aussi, oui, bon. Bref, c’est pas de ma faute s’il me dit que faire la vaisselle ça le détend. Je vais quand même pas le priver de son moment de détente, si ?

Bref. Oui, cet homme a tout compris. Le partage des tâches assure l’équilibre du couple. D’ailleurs, je te rappelle qu’une étude a démontré que « les couples dans lesquels l’homme participe beaucoup aux tâches ménagères ont une vie sexuelle plus épanouie. »

Si ça c’est pas de l’argument.

Mais là n’est pas le sujet. A une époque où nous, les femmes, sommes majoritairement actives professionnellement, je n’arrive même pas à saisir comment un mec peut continuer à se tourner les pouces à la maison.
J’ai assisté à des scènes surréalistes autrefois, d’un mari rentrant du boulot à 17h, alors que sa femme arrivait vers 18h, mais il attendait qu’elle rentre pour lui demander « bé alors qu’est-ce qu’on mange ? Quand ? » pendant qu’il zappait sur toutes les chaînes.

Pire, une mère s’affairant seule en cuisine, débarrassant la table et faisant la vaisselle, pendant que mari et fils profitent de leur repas. Parce qu’ « elle ne veut pas que ses garçons s’embêtent avec ça ».
Oui, super, fabrique nous des machos cons et feignants, à 40 ans ils seront toujours célibataires et dans ta cuisine à demander ce qu’on mange ce soir.
Il n’y a rien qui m’horripile plus qu’un mec qui ne sait pas donner la main quand il est invité chez les gens. On dirait que certains vont se brûler les mains en ramassant ne serait-ce qu’une assiette. Par contre, ils trouvent normal que tous les chromosomes XX se lèvent et nettoient.

Je ne suis pourtant pas une féministe hyper engagée, mais je trouve quand même lamentable que certaines femmes bafouent ce pourquoi beaucoup d’autres se sont battues autrefois.
J’ai même vu des mères ne pas apprendre les mêmes choses à leurs enfants de sexe différent. Une fille ? on lui apprend le repassage, le ménage. Un garçon ? on lui apprend à mettre les pieds sous la table et on en fait des abrutis incapables de savoir faire bouillir de l’eau,
Je peux te dire que j’en connais un qui a commis l’erreur une fois chez moi, pas deux.

Mon frère a été soumis aux mêmes corvées ménagères que moi, aucune différence. On a été élevé pareil. On a tous les deux appris à repasser, nettoyer (y en a d’ailleurs un des deux qui est devenu un peu psychorigide du nettoyage, on dira pas lequel), faire la cuisine, trier ses lessives…
On nous a fixé les mêmes objectifs de réussite scolaire, donné les mêmes chances de faire des études.

Non mais sérieux, on est en 2011. Ça me rend hystérique ce genre de comportement.
Et ceux qui laissent leur gamin hurler jusqu’à ce que la mère revienne dans la pièce le calmer ? Qui surtout, surtout, refusent de toucher à une couche. Ah ben attends, il a mis la petite graine alors maintenant il fait plus rien. Connard.

Je pourrais aussi te parler des minables qui ne supportent pas qu’une femme ait des diplômes et leur donne des ordres, car j’en ai foison dans mon milieu professionnel, mais on va éviter, ça pourrait me provoquer des spasmes.

Heureusement, j’ai épousé un modèle fourni avec les options galanterie, communication et partage des tâches.

On a beau parfois se dire qu’on a fait du chemin, on en croise toujours pour nous rappeler qu’on est encore loin d’être au bout du tunnel.

 

12 Replies to “Ces hommes de Cro-magnon qui vivent parmi nous”

  1. « les couples dans lesquels l’homme participe beaucoup aux tâches ménagères ont une vie sexuelle plus épanouie. »

    Je confirme. :-8

  2. ah ben en plus, toi tu bosses à domicile, donc ça serait vite fait de dire que t’as plus de temps à consacrer aux corvées :diable:

  3. CeeCee dit :

    « (y en a d’ailleurs un des deux qui est devenu un peu psychorigide du nettoyage, on dira pas lequel) »

    Hum.

  4. Je me suis toujours dire que ca faisait partout d’un complot mondial consistant a suffisemment « decompetenciser » ce type d’hommes pour le jour ou ces femmes passeront a l’attaque et on aura un genocide de cette race, qui mourra de faim dans son canape.

  5. Et bien 100% d’accord! E même que je voudrais un mec avec option « faire la cuisine j’aime ça » ça compenserai avec ma non option cuisine. Et en échange je repasse, c’est ça qui me détend moi :-)
    Les mecs qui mettent les pieds sous la table et ne peuvent même pas débarrasser une assiette, en général, je me fache avec eux avant le dessert… Il n’y a pas trop de risque que je tombe sur l’un de ceux-là du coup!

  6. moi, ma maman, niveau tâches ménagères uniquement je précise, elle en a fait faire autant à mon frère et à nous les filles, sauf pour le repassage dont je fus la seule bénéficiaire pendant les vacances scolaires (ô joie) d’ailleurs depuis mon fer dort au gré de mes déménagements.
    et maintenant, ma maman elle dit que c’est une honte que ce soit le Biscotte qui fasse à bouffer et la vaisselle et la moitié du ménage et que moi « je ne fais rien » (visiblement la lessive, le rangement et l’autre moitié du ménage ça compte pas).
    pire elle me reproche que le Biscotte ait des t shirts tous chiffonnés.
    alors que la BM elle le reproche à son fils auquel elle n’a jamais appris à repasser hein.

    menfin je vais pas dire à ma mère que j’ai une vie sexuelle épanouie, ceci dit au 3ème gosse en 4 ans, elle peut se poser des questions :-8

  7. Ceecee : j’ai pas dit qui… :diable:

    Gentil Salaud : c’est possible…quelle bonne idée !!!

    Fleur2Palmier : nous, ce qui est bien, c’est qu’on cuisine chacun son tour ^^ Non mais sérieux, je comprends pas qu’on puisse encore éduquer ses gamins comme ça…Etre une mama italienne ?

    Cracotte : oui, alors ma mère a beau avoir fait pareil pour nous 2, mon frère est bien plus maniaque que moi. Moi, j’ai eu la réaction de rebellion, une fois chez moi, j’ai arrêté de faire mon lit et de repasser. Le z’homme repasse comme un grand; de toutes façons, parait que je le fais pas assez bien !
    De toutes façons, la honte seybon :-)

  8. hegemon1979 dit :

    vous avez des trucs à repasser dans votre ile, je croyais que l’usage c’était le port du pagne , …

    PS: je me suis encore trompé de POST, c’est pas ici, ou il faut dénigrer et vous considérer comme en voie de développement ;)

    PPS: moi aussi je suis d’accord, les culs de jattes ils devraient lever leur cul pour débarrasser et les manchots, pas exemptés de vaisselle.

  9. ahahaha, je savais que tu finirais par refaire surface…un bon point pour avoir connaissance du pagne. C’est déjà ça. :tusors:

  10. « les couples dans lesquels l’homme participe beaucoup aux tâches ménagères ont une vie sexuelle plus épanouie. »
    Je confirme : mon homme et moi participons tous deux aux tâches ménagères et avons une vie sexuelle très épanouie.

  11. CathychOu dit :

    Merci pour ce super article !!!

  12. @Eric : :-D

    @CathychOu : de rien !

Laisser un commentaire

Entrez Captcha ici : *

Reload Image