C’est ce qu’on appelle se faire la malle

Je n’ose me pencher sur mon rythme de publication qui a eu dernièrement la régularité des cours de la Bourse.

Alors on ne dira rien, merci.

Aaaaah, l’été est enfin là. Assez hallucinant comme depuis pile poil le 21 juin il fait beau et chaud.

Comme par hasard la semaine où on a choisi de faire des efforts physiques. Samedi par exemple, on a décidé d’aller acheter les malles manquantes pour notre garde robe. Et je peux te dire que se porter une malle de 90 litres à bout de bras en plein cagnard, de Clichy à chez nous, c’était sportif. Vider les commodes aussi, c’était une joie. Une honte aussi, un peu, pour moi, quand on a constaté que j’avais environ 4 fois plus de fringues que le z’homme. Mais c’est bon, la honte. Mais j’ai trié. Si. Même que j’ai refait un sac entier de choses à donner. Hé. Fierté qui efface la honte, donc.

Et lundi, la douce Alexiane est venue nous débarrasser de ces fameuses commodes avec ses nouveaux colocs (je peux te dire que ça va sûrement donner de grands moments cette colocation naissante, moi je dis ça…faudra suivre assidument leurs aventures). Démontage, transport des dites choses dans l’escalier, y a eu de la sueur.

Depuis, notre déco est un poil…dépouillée. Des malles le long du mur. Ca fait des bancs.

Le chat commence à se poser des questions, ça devient difficile de faire diversion. Alors on lui raconte des bobards. Ca a pas l’air de marcher…

3 Commentaires

  1. christiga dit :

    Faut lui dire au chat qu’il va en colonie de vacances, avec plein de copains !
    Allez bon courage !

  2. Phyloo Phyloo dit :

    bon courage à vous 3! Ici pile poil depuis le 21 juin, il fait frais… mais j’aime bien ça! :happyday:

  3. annelise dit :

    Christiga : ah oui, on va tenter cette formulation !

    Phyloo : hé, frais, frais, te fiche pas de moi je la vois la météo. Bouh quelle horreur, il fait 23°C :-8

Laisser un commentaire